Interview : Jordane Paquet, Interaction-Games

Nous avons rencontré Jordane Paquet, directeur associé d’Interaction-Games.

Interaction-games est un des pionniers Français du serious game. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a poussé à positionner la société sur ce secteur.

Je suis « ingénieur pédagogique multimédia » de formation, nous avons créé cette société dans l’intime conviction que le Serious Game représente l’une des meilleures méthodes pédagogiques pour former, communiquer et sensibiliser. À l’époque, de 2004 à 2009, le Serious Game était méconnu, nous étions donc dans un objectif de « conquérir » le marché en rencontrant de grandes entreprises pour les convaincre. C’est donc la passion qui nous anime au quotidien, avec un peu d’esprit d’aventure et de « défi » aussi pour développer l’entreprise en répondant à des besoins très divers.

Quel est votre backgroung personnel ?

J’ai effectué un parcours de formation initiale dans les Sciences de l’éducation et les Sciences de l’intervention jusqu’au Master 1. En Master 2, j’ai rejoint le CUEEP de Lille 1 pour une formation spécialisée sur l’Ingénierie Pédagogique Multimédia. Déjà à l’université j’orientais mes travaux de recherches, stages et mémoires autour du Serious Game. A l’issue de mes études, j’ai intégré tout de suite un studio de jeux vidéo, dans la Drôme, qui m’a permis de faire mes premières « armes » professionnelles dans le Serious Game. Le studio était spécialisé sur des productions régionales et ciblées sur une population enfant. J’ai ensuite rejoint l’aventure « Interaction » rapidement pour développer l’entreprise.

Pourquoi croyez-vous dans le pouvoir des jeux en entreprise ?

C’est avant tout une question de qualité d’apprentissage pour moi. Le jeu permet de générer des émotions qui se révèlent être favorables à la mémorisation à long terme. De même la notion de plaisir n’est pas négligeable car un employé qui aime apprendre, c’est le rêve de tout formateur et de toute direction RH également.

Quel est votre produit phare ? En quoi consiste il ?

En choisir un est délicat, nous avons beaucoup de production à façon pour 1 produit sur étagère. Je vais donc prendre l’exemple du produit sur étagère qui se nomme « Play’inn » sur la thématique de la culture d’innovation. Il s’agit pour nous d’un produit dont nous sommes très fiers pour de multiples raisons :

  • Le jeu est d’une grande qualité et est désormais approuvé par beaucoup de clients (Total, EDF, Ecole des Mines, Caisse d’Epargne, Carrefour, …).
  • Nous avons eu l’occasion de créer une très belle collaboration initiale avec Total, nous permettant d’avoir contractualisé notre statut de « Partenaire » revendeur de cette solution pour Total
  • Il est très accessible (TPE/PME/Grands Comptes) et facile à déployer pour nos clients pour 20€ par utilisateur sur Tablette ou en ligne
  • Le format est très innovant et se révèle très efficace pour sensibiliser tout type de public sur la « culture d’innovation ».
  • Nous nous adaptons à la demande pour le déployer ; soit sous forme de licence, soit sous forme de séminaire (animation d’1h environ de jeu)
  • Le format du jeu permet également de jouer le rôle d’Ice breaker sur un début de séminaire par exemple.

Quel segment de marché visez-vous ? Qui est susceptible d’être intéressé par vos services ?

Nous touchons tous les professionnels sur tous les secteurs d’activité existants. Écoles, Universités, Ministères, Grands comptes, PME, TPE, Associations, CHU, Organismes territoriaux. Nous disposons d’une spécialité en santé avec plus de 70% de nos productions dans ce secteur et travaillons également pour le Transport, les Banques/Assurances, Le Développement Durable, l’Agroalimentaire, la Grande distribution…

Pouvez-vous nous donner une idée de budget et de votre business model ?

En dehors de Play’inn, nous fonctionnons sous forme d’une prestation classique, via une proposition sur mesure et un devis adapté à chaque format de solution attendue.Nos budgets sont en étroite corrélation avec le marché à savoir qu’un Serious Game se situe dans l’absolu entre 40k€ et 14M€. En moyenne, un Serious Game se situe entre 60k€ et 150k€, je rassure souvent mes clients en leur confirmant que nous ne réalisons pas des projets à plusieurs millions d’euros tous les jours.Il y a de multiples facteurs à prendre en compte pour estimer un projet, et je suis assez transparent avec mes clients (postes graphiques, techniques, conceptions, étape de tests/validation, …). Les deux facteurs principaux qui influent sur le prix sont :

  • La volumétrie de contenus pédagogiques à traiter
  • La complexité du Gameplay

Avez-vous la possibilité de nous parler d’une campagne réussie avec un client ?

Bien sûr, je peux prendre l’exemple de Securitas. Nous avons réalisé une formation à destination de leur force de vente, sur une nouvelle méthode de vente uniformisée sur le territoire national. Nous avions une cible très hétérogène en tout point, et avons néanmoins trouvé un format de Serious Game qui a su rencontrer son public. Nous avons largement dépassé les objectifs avec un taux d’adhésion record (plus de 95%) sur une durée de 5 mois de formation et un taux de rejouabilité record également. Les apprenants ont pris beaucoup de plaisir et les messages ont bien été retenus. Il s’agit pour nous d’une campagne exemplaire.

Avez-vous des conseils à donner à des sociétés potentiellement intéressées par vos services ?

Oui, deux conseils pour réussir un projet :

  • La rédaction d’un brief écrit nous permet de mieux comprendre le besoin et ainsi de proposer une solution optimale (contexte, objectif, cible, messages à transmettre, environnement technique, tonalité souhaitée).
  • L’appui de la direction facilite grandement le développement et le déploiement d’un projet. Une équipe impliquée donnera toujours de meilleurs résultats.

Quel sont vos objectifs à moyens terme ? Comment voyez-vous votre développement ?

 

Notre objectif est de poursuivre l’aventure Interaction Games à grande échelle, en ayant une croissance positive régulière et en démarchant de nouveaux clients en France et à l’étranger. Nous nous sommes d’ailleurs implanté récemment au Canada dans cet objectif.

Comment voyez-vous le marché évoluer à 5 ans ?

D’ici 5 ans, le marché continuera de grandir, nous l’observons chaque année avec des budgets par projet de plus en plus important. Le format des solutions que nous proposerons sera également différent car nous nous adaptons aux nouvelles technologies mises à disposition sur le marché. Le Serious Game sera de plus en plus présent dans notre société, tant d’un point de vue « formation » en entreprise que d’un point de vue « service » disponible pour les consommateurs/ grand public.

 

Comments